Événements au musée

“Romano Levi en 100 bouteilles”

romano-levi_portrait

Romano Levi naît le 24 novembre 1928. Orphelin de père à 5 ans, après la mort de sa mère quand il a 17 ans, il commence à distiller la grappa avec l’aide de sa sœur Lidia. Cela sera son travail pendant toute sa vie.

“Mon père est mort en 1933 et c’est comme si je ne l’avais jamais connu. J’avais 5 ans et mes poumons venaient de découvrir le parfum de la grappa et mes yeux n’avaient encore vu que peu de charrettes traverser ma court. L’alambic a été l’héritage que mon père nous a laissé. Quand il mourut, la distillerie passa à ma mère qui fut tuée pendant un bombardement peu après. J’avais 17 ans et je dus devenir le chef de notre entreprise. Je commença en pensant: ça ne sera qu’un boulot temporaire pour moi.

Romano-Levi-logo

Romano Levi a dessiné sa dernière étiquette de grappa le soir du 1er mai 2008. La distillerie a été sa vie. Il n’a pas voyagé, il n’a pas vu le monde; ce fut le monde à aller chez lui. Beaucoup de pages ont été écrites, beaucoup de personnes ont parlé de lui et de ses étiquettes, on a peu parlé de sa grappa. Maintenant Romano a laissé sa distillerie pour toujours, mais sa dernière grappa repose encore dans les tonneaux. Maintenant, finalement, sa grappa parlera pour lui.

“PARFUM DE TIRE-BOUCHON- L’aristocratie du tire-bouchon, entre les essences, les parfums et les médicaments” 

À partir de l’8 de mai 2016 on retrouve au Musée du Tire-bouchon de Barolo l’exposition de tire-bouchons miniatures en matériaux précieux, qui étaient réservés aux classes sociales les plus hautes dès la fin du XVIIème siècle.

 

LA VISITE DES DEUX EXPOSITIONS EST COMPRISE DANS LE BILLET D’ENTRÉE AU MUSÉE DES TIRE-BOUCHONS